NAC : les nouveaux animaux de compagnie

Les « nac » rencontrent de plus en plus de succès en Suisse. Au revoir chiens et chats… Bonjour python, iguane, mygale, furet ! Les animaux exotiques exercent un pouvoir de fascination croissant et représentant un marché considérable du secteur animalier. Avec son lot de dérives…

Pour mesurer l’ampleur du phénomène NAC, il vous suffit de rentrer dans une animalerie. A côté des traditionnels rongeurs, poissons rouges ou canaris, se trouvent les NAC : serpents, tortues, araignées et autres rongeurs exotiques.

Un trafic lucratif

Le marché des NAC alimente bien souvent un marché parallèle. Quelques conseils : les contrôles douaniers se multiplient : ne ramenez-pas des êtres vivants de vos voyages. Question d’éthique. N’achetez-pas n’importe où, n’importe comment. (Evitez les petites annonces)

Attention, êtres vivants !

Dans tous les cas, pesez bien le pour et le contre avant d’acquérir un NAC. Il s’agit d’un être vivant. Sachez tout d’abord que chaque animal a ses habitudes de vie, son alimentation spécifique et qu’il s’agit d’une grande responsabilité.